Lettre 3324

Par la grâce de D.ieu,
2 Adar 5715,
Brooklyn,

Je vous salue et vous bénis,

Evoquant votre étude de la ‘Hassidout, vous me dites ne pas avoir trouvé de temps à lui consacrer, car il y a plusieurs livres que vous souhaitez apprendre, au préalable, afin de les enseigner.

Je suis particulièrement surpris et étonné par une telle affirmation. Différents textes du saint Zohar établissent la nécessité d’étudier la partie profonde de la Torah, à laquelle la ‘Hassidout appartient et qui est l’âme de son enseignement révélé, appelé le corps de la Torah.

En d’autres termes, vous me répondez que vous n’avez pas de temps à consacrer à l’âme et à la vitalité, car vous souhaitez vous focaliser sur le corps. Il est clair que cette réponse n’est en aucune façon recevable.

Avec ma bénédiction de Mazal Tov,